Entreprise

Partant du constat que pour le climat, notre santé et notre porte monnaie, la manière de nous déplacer devait radicalement changer, les entreprises aussi commencent à intégrer dans leur schéma de développement le vélo électrique. En effet, des entreprises privées ou publiques, soucieuses de leur empreinte carbone et du bien être de leurs salariés souhaitent développer ce nouveau mode de transport  :

Comme outil de déplacement au sein de l’entreprise lorsque celles-ci ont des sites dont la surface le justifie.




Comme moyen de motivation donné aux salariés pour un bien être dont l’entreprise bénéficiera en retour, soit sous forme de prêt d’un vélo électrique au salarié, soit sous la forme d’aide à l’achat permettant aux collaborateurs de rouler Electrique

Convaincu que le vélo ne doit pas être considéré seul mais comme un maillon de la chaîne de déplacements, de nouvelles mesures privilégient une démarche prenant en compte tous les modes de transport. C’est notamment dans le cadre des Plans de déplacements urbains (PDU) que l’on peut à la fois diminuer la place de l’automobile dans la cité et accroître la part conjointe du vélo, de la marche et du transport public.




L’IKV ( L’indemnité kilométrique vélo ) :
L'indemnité kilométrique vélo (IKV) a pour objectif d’inciter les salariés à se rendre au travail à vélo. Elle a été créée dans le cadre de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. En vigueur depuis le 13 février 2016 l’IKV incite donc les salariés du privé à utiliser leur vélo pour aller travailler ( le fameux VELOTAFF !) et peut ainsi rapporter 25 centimes d’€ au kilomètre. Dans les faits, plus vous pédalez plus votre indemnité est élevée.
EXEMPLE : Pour un trajet de 6 km Aller par jour, l’ikv représenterait 33 euros par mois sur la base de 5 jours ouvrés par semaine. Pour un employeur de l’île de France cela équivaut au remboursement de sa quote part du Pass Navigo qui est de 70 € par mois.

Des entreprises comme : Caisse Epargne, Arkema, Cnr, Sncf, Ikea, Rhodia, ville de Lyon, région Rhône Alpes, Grenoble, La Poste... utilisent et mettent en avant le vélo électrique.

Si on retient que la voiture représente une base 100 en terme d’émission de CO2 par personne transportée, le scooter arrive à 48 , le bus à 32 et le vélo électrique à 0 !

Nous sommes à votre disposition pour en parler et vous faire essayer nos vélos pour vous convaincre !